Colocation, cohabitation, accueil, location entre séniors? C'est un peu de tout à la fois!



Un thé avec…

Annick, 65 ans





Parlez-moi de vous ?

Je m’appelle Annick, j’ai 65 ans. Il y a un an mon mari a demandé le divorce, je n’avais rien venir, en un rien de temps, tout mon univers a été chamboulé ! Je me suis occupée de nos trois enfants et ai mis ma carrière de côté pendant près de dix ans, je me suis donc retrouvée avec ma petite retraite à chercher un logement. Après une telle épreuve et plus de trente ans en couple, je redoutais de me retrouver seule. Une amie m’a parlé de la colocation. Au début j’ai ri, « c’est pour les étudiants ! » Et l’idée a fait son chemin. Quelques semaines plus tard j’emménageais chez Anne-Marie qui se retrouvait seule dans une grande maison avec trois chambres de libre suite au départ de ses enfants.


Comment s’est passée votre rencontre ?

Nous avons échangé en ligne afin de voir si nous partagions les mêmes valeurs et avions les mêmes envies. Avant de s’engager, je suis allée passer un week-end chez elle. Nous nous sommes tout de suite entendues et quelques jours plus tard, je débarquais avec mes valises.


Comment s’est organisé votre quotidien ?

Très naturellement !

Je paye un loyer tout compris et nous partageons les frais de produits ménagers. Chacune s’occupe de sa nourriture mais nous partageons nos repas. Ce qui était important était de garder son indépendance et sa vie tout en étant contentes de se retrouver.


Quels sont les avantages à ce mode de vie?

Ne pas être seule !

Et puis financièrement, il est indéniable que je ne pourrais jamais vivre dans une aussi belle maison, alors que j’aime les belles pierres !

C’est riche de découvrir le monde d’une autre personne.


Comment définiriez-vous votre mode d’habiter ?

C’est dur à dire. « Colocation », « cohabitation », « accueil », « location », je ne sais pas trop..un peu de tout ?

13 views0 comments